03 mars 2015

Il n'y a pas de religion plus grande que la vérité

Il n'y a pas de religion plus grande que la vérité

 

Dans une discussion sur la religion et la liberté dans laquelle le Dalaï Lama et Léonardo Boff participaient, celui-ci posa, un peu malicieusement, lors d'un temps libre, une question qui lui semblait très importante :

"Sa Sainteté, selon vous, quelle est la meilleure religion ?"
(Le théologien pensait que le Dalaï Lama répondrait "Le Bouddhisme tibétain ou les religions orientales beaucoup plus vieilles que le Christianisme.")

Le Dalaï Lama s'arrêta, et en souriant et en le regardant droit dans les yeux lui répondit :
"La meilleure religion est celle qui te rapproche de Dieu. C'est celle qui fait de toi une meilleure personne."

Devant une réponse si pleine de sagesse, le théologien demanda alors : 
"Qu'est ce qui nous rend meilleur ?"
Le Dalaï Lama répondit :
 "Tout ce qui te remplit de compassion, te rend plus sensible, plus détaché, plus aimable, plus humain, plus responsable, plus respectueux de l'éthique. La religion qui fera tout cela pour toi, c'est la meilleure religion." Et il ajouta :
"Mon ami, je ne suis pas intéressé de savoir si tu es religieux ou pas... Pour moi, ce qui est important, c'est la façon dont tu agis avec les autres, ta famille, tes collègues de travail, ta communauté, et devant tout le monde.
Rappelle-toi que l'univers est l'écho de nos actions et de nos pensées".
 

"La loi de l'action et réaction n'est pas exclusive à la physique. Il s'agit aussi de nos actions humaines. Si j'agis avec bonté, je recevrai de la bonté.
Si j'agis avec méchanceté, je recevrai de la méchanceté. Tu recevras toujours ce que tu souhaites aux autres. Etre heureux n'est pas une affaire de destin, c'est une affaire d'option et de choix."


Finalement il a dit :

"Prends soin de tes pensées parce qu'elles deviendront des MOTS.
Prends soin de tes mots parce qu'ils deviendront des ACTIONS.
Prends soin de tes actions parce qu'elles deviendront des HABITUDES.
Prends soin de tes habitudes parce qu'elles formeront ton CARACTÈRE.
Prends soin de ton caractère parce qu'il formera ton DESTIN,
Et ton destin sera ta VIE."


Bref dialogue entre Leonardo Boff, un théologien brésilien et le grand Dalaï Lama

 

Posté par Roradat à 07:34 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

24 février 2015

Une visite indésirable

Quand l’épreuve est entrée chez moi,
d’abord, je l’ai bien mal reçue.
Je lui ai dit qu’elle s’était trompée de vie.
Qu’elle ne pouvait pas s’installer chez moi
sans m’avoir demandé mon avis.

Et je n’en finissais plus de lui dire :
« Pourquoi ? Pourquoi moi ?
Pourquoi maintenant ? »


Elle m’a répondu : « Détrompe-toi !
Je n’arrive pas pour rien !
Je n’arrive pas les mains vides !
Calme-toi ! Écoute-moi !
J’ai un secret pour toi. »

Mais, je refusais de l’écouter.

Quand l’épreuve est arrivée chez moi,
j’ai voulu me dérober, me cacher, m’enfuir,
j’ai voulu lui suggérer une autre adresse,
l’adresse de quelqu’un qui, selon moi, ne méritait que ça…

Et je ne cessais de lui dire :
« Pourquoi ? Pourquoi moi ?
Pourquoi maintenant ? »


Elle m’a répondu : « Tu n’as rien compris !
Je suis déjà entrée chez toi et je suis là pour rester.

Je ne viens pas pour rien,
J’ai du nouveau pour toi.
J’ai un secret pour toi.
Pourquoi ne m’accueilles-tu pas ? »

Alors, voyant que ma révolte ne me menait nulle part,
j’ai ramassé tout ce que j’avais de courage et d’énergie.

J’ai parlé à des amis…
J’ai cherché du soutien et de l’aide et puis, je lui ai dit :

« Voilà : c’est maintenant…
C’est maintenant que je veux connaître ton secret ».

Sa réponse se fit attendre…
Puis, un jour que je me trouvais
dans un lieu de calme et de réflexion,
et l’épreuve m’a parlé… Elle m’a dit :

« Tu veux connaître mon secret »
Le voici : Il y a deux personnes en toi :

la FORTE et la FAIBLE...

je n'en connais pas l'auteur.

Posté par Roradat à 08:22 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2015

La charité du cœur.

 

 A Bandiagara, dans l'humble vestibule où le maître réunissait ses disciples,

se passa en 1933, au cours d'une leçon de théologie, la scène suivante :

Un poussin d'hirondelle tomba d'un nid fixé au plafond.

Tout attristé de l'indifférence générale, Thierno Bokar interrompit son exposé et dit :

"Donnez-moi ce fils d'autrui".

Il examina le petit oiseau qu'il venait d'appeller si humainement "fils d'autrui",reconnut que sa vie n'était pas menacée et s'écria :

Louange à Dieu dont la grâce prévenante embrasse tous les êtres !.

Puis levant les yeux, il constata que le nid était fendu

et que d'autres petits risquaient encore de tomber.

Aussitôt, ayant demandé du fil, il grimpa sur un escabeau improvisé

et raccommoda à l'aiguille le nid endommagé, avant d'y replacer l'oisillon.

Puis, au lieu de reprendre son cours, il dit :

Il est nécessaire que je vous parle de la charité,

car je suis peiné de voir qu'aucun de vous n'a suffisamment cette vraie bonté du cœur.

Et cependant quelle grâce !

Si vous aviez un cœur charitable, il vous eut été impossible de continuer à écouter une leçon quand un petit être misérable à tous les points de vue nous criait au secours et  sollicitait notre pitié.

Vous n'avez pas été émus par ce désespoir, votre cœur n'a pas entendu cet appel.

Et bien, mes amis,en vérité,

celui qui apprendrait par cœur toutes les théologies de toutes les confessions,

s'il n'a pas de charité dans son cœur, ses connaissances ne seront qu'un bagage sans valeur.

Nul ne jouira de la rencontre Divine, s'il n'a pas la charité au cœur.

Sans elle, les cinq prières canoniques sont des gestes purement matériels sans valeur religieuse;

Sans elle le pèlerinage, au lieu d'être un voyage sacré, devient une villégiature  sans profit.

Si j'avais à symboliser la religion,

je la comparerais à un disque en vannerie dont l'une des faces est l'Amour et l'autre  Charité.

  Événement rapporté par  Théodore Monod.

 

 

                                   

Posté par Roradat à 07:20 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2015

Le silence

 

 

dans la forêt

 

Le silence est peuplé de mille sons:
Le son de ses propres pensées, de ses propres désirs.
Le silence est rempli de joie, rempli d'amour.
C'est dans le silence que l'on accède à la mélodie des étoiles, aux chants des galaxies.
C'est dans le silence que l'on peut prendre conscience de son propre Univers, que l'on entend le message de toute vie en nous.
C'est dans le silence que surgit aussi la souffrance de l'âme, la souffrance du manque d'Amour, ou l'incompréhension de cet Amour.
C'est dans le silence que la Lumière immense de notre Divinité nous apparaît, que son Amour nous éblouit.
Comme le silence est beau !

Il n'est pas le manque de bruit ou de paroles, il est l'écoute de toute vie et la conscience de tout Amour.
Apprenez à vivre ce silence, même au milieu du bruit extérieur car le silence est joie, le silence est paix, le silence est Amour Votre être Divin se manifestera à vous dans ce silence, car il est tout ce que vous recherchez, dans l'expérience de la vie.
Allez à sa rencontre et unissez vous à lui.

Posté par Roradat à 08:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
13 février 2015

La croissance.

L'aube perce la terre, la larve se transforme en papillon, l'enfant devient adolescent.

On se doit de grandir et de répondre à ses besoins changeants,

si l'on veut se sentir pleinement vivant.

Les gens les plus heureux sont ceux qui ont le courage de croître

et de prendre des risques pour vivre en fonction de leurs valeurs.

Et, même si:

- Rire, c'est risquer d'être ridicule,

- Pleurer, c'est risquer d'avoir l'air sentimental,

- Tendre sa main vers l'autre, c'est risquer l'engagement,

- Exprimer ses sentiments, c'est risquer de révéler sa véritable nature,

- Exposer ses rêves et ses idéaux aux autres, c'est risquer de les perdre,

- Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour,

- Vivre, c'est risquer la mort,

- Espérer, c'est risquer la déception,

- Essayer, c'est risquer l'échec,

On doit risquer.

Car le plus grand danger est de ne pas prendre de risque.

La personne qui ne risque rien ne fait rien, n'a rien et n'est rien.

Elle évite peut-être la souffrance et le chagrin,

mais elle ne peut rien apprendre, rien sentir, et elle ne peut ni vivre, ni croître.

Enchaînée par ses certitudes, elle en est esclave et elle a perdu sa liberté.

Seule une personne qui prend des risques est libre."

Rudyard Kipling

3949

Posté par Roradat à 08:13 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

05 février 2015

RENDU AU MILIEU DE LA VIE....

Rendu au milieu de ma vie,
J'ai cherché à savoir ''à quoi ça sert la vie?''
J'ai cherché dans les sports et les voyages,
J'ai cherché dans la politique et les performances,
J'ai cherché dans les religions et les livres,
J'ai cherché dans le travail acharné et le luxe,
J'ai cherché de toutes les façons,
J'ai même cherché des façons de chercher.

Un beau jour, j'ai trouvé sans chercher.
J'avais cherché trop loin, à l'extérieur, dans les autres.
J'avais cherché l'impossible pour m'apercevoir
qu'il n'y avait rien à trouver.
On le possède tous à l'intérieur de nous.

Maintenant que je sais que la vie est faite
de petits et de grands moments présents,
Maintenant que je sais qu'il faut se détacher
pour aimer plus fort,
Maintenant que je sais que le passé ne m'apporte rien,
Maintenant que je sais que le futur me fait parfois
souffrir d'angoisse et d'insécurité,
Maintenant que je sais qu'on n'a pas besoin de voyager
dans l'astral pour être heureux sur cette terre,
Maintenant que je sais que la bonté et la simplicité
sont essentielles et que pour rendre les autres heureux
je dois l'être d'abord,
Maintenant que je sais qu'on peut aider les autres
surtout par l'exemple et le rayonnement,
Maintenant que je sais que l'acceptation est un gage de bonheur
et que la nature est mon meilleur ''Maître'',
Maintenant que je sais :

la réponse vient du même endroit que la question,
Maintenant que je sais que je vis,
Alors maintenant je vis tout simplement...

Auteur inconnu

Posté par Roradat à 08:03 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
01 février 2015

Le bonheur de chaque jour

 

cajoline_mix29_cu_17


Déplacez-vous calmement
au milieu du bruit
et de la précipitation
et rappelez-vous la paix
Qui se dégage du silence.

Sans abdiquer ce que vous êtes,
demeurez en bons
Termes avec tous.
Dites clairement et calmement
ce que vous pensez,
Puis écoutez les autres sans juger.
Soyez vous mêmes;
ne feignez pas l’affection et
Ne soyez pas non plus cynique face à
L’amour.

Observer la fougue de la jeunesse
et prenez
Conseil auprès des gens d’expérience.
Nourrissez votre vie spirituelle;
elle vous sera
D’un grand secours en période
d’infortune.

Soyez bon avec vous-même;
Beaucoup de peurs naissent
de la fatigue
et de la solitude.
Rappelez-vous souvent que vous êtes
Un enfant de l’univers et que vous avez
Le droit d’être ici, au même titre que
Les arbres et les étoiles.

Faites confiance à la vie même
quand vous n’êtes
Pas d’accord avec ce qu’elle vous offre.
Nourrissez la paix de votre âme.
En dépit de ces injustices, de ses misères
Et de ses illusions,
Le monde est un endroit
Merveilleux.

Y y a un proverbe qui dit:
« La vie vaut la peine d’être vécu »
Croyons-y...

 

Posté par Roradat à 08:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
28 janvier 2015

3 petites phrases....

L’acceptation c’est être dans la conscience dans le fait que l’Énergie de Vie agit toujours dans la paix et le bonheur de tous.


Je préfère militer pour ce que j'aime, plutôt que de lutter contre ce que je n'aime pas.

 


"Il devient indispensable que l'humanite formule un nouveau mode de pensée si elle veut survivre et atteindre un plan plus élevé."

Albert Einstein

Posté par Roradat à 08:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2015

L'édification?

"En quoi consiste l'édification ?

                                                Le Maître répond:

 

                          A avoir l'esprit communautaire, à n'appartenir à aucun parti, à se déplacer sans se limiter à une voie particulière, à prendre les choses comme elles viennent, à n'avoir aucun regret par rapport au passé, à aller là où on est entrainé, à être pareil à un grand vent puissant, à une plume volant dans le vent, aux herbes flottant sur une rivière, à la meule qui broie doucement à aimer toute la création pareillement, car le ciel et la terre sont pareils à tout.

 

                                                                        Telle est l'édification."

 Anthony de Mello.

Posté par Roradat à 08:19 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2015

La tendresse

 


Parmi les merveilleux cadeaux de l’amour, la tendresse fait parfois partie de petite orpheline oubliée dans son coin et pourtant, elle est très importante pour le corps et l’esprit.
Elle agit comme un baume pour l’âme.
Beaucoup de personnes pensent que la tendresse est un acte de faiblesse, réservés aux enfants ou aux personnes âgées bien souvent en fin de vie ou encore aux chiens ou chats.
Comme si, le fait de caresser tendrement les rassurait et c’est vrai.
La tendresse est une énergie de protection douce et forte à la fois.
Seuls, les humains qui ont déjà fait un grand travail d’amour et de libération développent naturellement cette tendresse dans leurs gestes quotidien.
Oser toucher l’autre avec respect, générosité, amour et tendresse est une belle démonstration de paix intérieure et de partage.
Celui ou celle qui n’est pas très tendre est souvent rigide intérieurement et vit des luttes guerrières entre son corps et son âme.
Douleurs partout, manque de souplesse, tiraillements, torticolis…la liste peut être longue.
La tendresse est associée généralement à gentillesse, douceur, respect, compassion, lâcher-prise.
C’est une démonstration libre et sincère de l’amour véritable, sans peur et sans gène.
Elle peut se faire avec le toucher bien sur, une caresse, une main posée sur une épaule, une main tendue à l’autre, mais aussi avec un sourire, un mot doucement prononcé, une parole aimable, un clin d’œil complice, un petit mot laissé sur une porte, un message texto, un poème, un cadeau inattendu, une visite surprise, un accompagnement…
Tout ceci renforce la notion d’amour et ne vient pas, comme certains peuvent penser le rendre mièvre.
Beaucoup n’osent pas être tendre.
C’est comme si on leur arrachait une partie d’eux-mêmes comme si une carapace les bloquaient.
De grands maux du corps peuvent se guérir par la simple acceptation de se donner de la tendresse, d’en donner aux autres et d’accepter d’en recevoir.
C’est un beau travail d’éveil de développer cette tendresse et c’est un cadeau à se faire et à faire aux autres.
Comment peut-on penser changer le monde si les hommes restent dans cette dureté intérieure ?
La guerre ne peut plus avoir lieu lorsque la tendresse est activée ! Elle est garante de la paix intérieure et extérieure.
C’est un vrai outil d’éveil à part entière.
Je vous encourage à oser développer cette énergie.
Forcez-vous doucement s’il le faut, prenez cela comme un véritable travail d’éveil.
Votre corps demande cette tendresse, votre âme se réjouit de cette tendresse…
      conjoint, vos enfants, votre famille, votre environnement aussi !
Un manque de tendresse, peut à la longue détruire ce que vous croyez solide, car en réalité, elle est l’un des ingrédients secrets de l’amour inconditionnel.
N’hésitez pas à osez être tendre, votre esprit comprendra ce changement et vous servira en conséquence.
      La tendresse n’est pas une faiblesse. C’est au contraire une force active très puissante.
Si vous avez oublié cette base, commencez par devenir plus tendre avec vous. Votre vibration changera, et les personnes dans votre entourage ressentiront ce changement et seront aussi plus tendres à votre égard.
               Osez et vous comprendrez.


© 2012, Le Jardin de Joeliah.

Posté par Roradat à 08:13 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :